isolation_exterieur.jpg

vendredi 26 février 2021

ITE (Isolation thermique par l’extérieur) : les aides disponibles pour en bénéficier

Découvrez les aides disponibles en 2021 pour vous aider à bénéficier de travaux d'isolation thermique par l’extérieur.

Vous souhaitez renforcer l’isolation par l’extérieur de votre maison ? Pour réduire la facture de ces travaux qui peut parfois être conséquente, Sondenecker fait le point sur toutes les aides énergétiques disponibles en 2021.

MaPrimeRenov’

Lancée en 2020, MaPrimeRenov’ est la principale aide énergétique mise en place par l’État pour encourager les travaux de rénovation énergétique. Elle remplace définitivement le CITE, le crédit d’impôt pour la transition énergétique. L’aide couvre une longue liste de travaux, dont l’isolation thermique par l’extérieur. Elle est accessible à tous les propriétaires et copropriétaires, quels que soient leurs revenus, bailleurs ou non.

Conditions d’éligibilité :
Bien que l’aide soit universelle, les montants accordés sont toujours calculés en fonction de la situation de votre foyer : revenus, types de travaux à effectuer et gain écologique des travaux entrepris.

Aides potentielles :
Dans le cas d’une isolation des murs par l’extérieur, l’aide s’étend de 15 €/m² jusqu’à 75 €/m². Pour estimer le montant potentiel de l’aide en fonction de vos ressources, consultez ce document du Ministère de la Transition Écologique.

Les chèques énergie

Les chèques énergie sont des sortes de « bons » à utiliser pour payer ses factures d’énergie (gaz, électricité, fioul…). Mais il est également possible de les utiliser pour financer des travaux de rénovation, comme l’isolation par l’extérieur.

Ce coup de pouce financier est destiné aux personnes ayant des revenus modestes. Il n’y a aucune démarche à effectuer, c’est l’administration fiscale qui se charge d’envoyer les chèques énergie aux personnes concernées.

Conditions d’éligibilité :
Pour savoir si vous y avez droit, l’État se base sur le revenu fiscal de référence de votre foyer et des personnes qui vivent avec vous. Selon les derniers chiffres datant de 2019, le revenu fiscal de référence doit être inférieur à 10 700 € pour une personne seule.

Aides potentielles :
Le montant des chèques énergie peut aller de 48 € à 277 €.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul, c’est-à-dire que vous ne devrez payer aucun frais pour l’argent prêté. Ce dispositif peut se révéler utile pour réaliser d’importants travaux énergétiques sans avancer de frais.

Pour en profiter, prenez directement contact avec votre banque (vérifiez bien qu’elle a signé une convention avec l’État). Elle vous demandera un certain nombre de documents, dont les devis des travaux envisagés et des justificatifs sur votre situation et celle de votre artisan (attestation RGE notamment).

Attention : l’éco-prêt à taux zéro se termine à la fin de l’année 2021.

Conditions d’éligibilité :
Vous devez effectuer les travaux dans votre résidence principale, dont la construction aura été achevée avant le 1er janvier 1990. Cette aide est en effet destinée aux bâtiments anciens, particulièrement concernés par le problème des « passoires thermiques ». Par ailleurs, vous ne devez pas avoir contracté d’éco-prêt à taux zéro durant les 5 dernières années.

Aides potentielles :
Le montant maximal du prêt est calculé en fonction du nombre de travaux que vous souhaitez effectuer. Dans le seul cadre de la rénovation de l’isolation extérieure, vous aurez droit d’emprunter 15 000 €. Vous aurez ensuite 15 ans après le démarrage des travaux pour rembourser ce montant.

L’aide « Habiter Mieux Sérénité »

Ce dispositif, mis en place par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), propose une aide financière pour les personnes les plus modestes. Contrairement aux autres aides, elle n’est pas cumulable avec MaPrimeRenov’.

Conditions d’éligibilité :
Habiter Mieux sérénité concerne tous les travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35 %

Aides potentielles :
Le montant est proportionnel à celui des travaux. Cela peut aller de 30 à 50 % du montant total des travaux, sans dépasser 15 000 €. Il existe deux bonus :

  • un bonus sortie de passoire thermique de 1 500 € si l’étiquette énergétique de votre logement avant travaux est F ou G, et dont l’étiquette après travaux est E ou mieux ;
  • un bonus BBC de 1 500 € si l’étiquette énergétique de votre logement après travaux est A ou B.

Les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE)

Les Certificats d’Économies d’Energie (CEE) sont des aides proposées par les entreprises de fourniture d’énergie (EDF, Engie, Total…) pour inciter leurs souscripteurs à réaliser des économies d’énergie. Ce dispositif concerne tous les propriétaires et locataires.

Aides potentielles :
Les aides peuvent prendre plusieurs formes :

  • diagnostics et conseils ;
  • mise en relation avec un réseau qualifié d’artisans ;
  • prêt à taux bonifié ;
  • prime CEE : remise sur votre facture d’énergie, bons d’achat sur des fournitures…

Les autres aides énergétiques pour des travaux ITE

Voilà pour les aides principales pour réaliser des travaux d’isolation par l’extérieur à moindres frais. Toutefois, il existe d’autres aides, principalement locales. Parmi elles, on peut notamment citer :

  • une exonération de la taxe foncière pour les logements rénovés dans certaines communes ;
  • le dispositif Denormandie = réduction d’impôts si votre logement est mis en location pour une durée supérieure à 6 ans ;
  • une aide de la part des caisses de retraites pouvant aller jusqu’à 3 500 €.

N’oubliez pas !

Seules des entreprises labellisées RGE (Reconnu garant de l’environnement) comme Sondenecker peuvent vous permettre de bénéficier de la plupart de ces primes.

Enfin, n’hésitez pas à consulter les informations officielles pour découvrir les détails des mesures présentées. Vous pouvez également vous rapprocher de notre équipe qui vous expliquera, en fonction de votre situation, vos aides potentielles. Nous pourrons même réaliser certaines démarches pour vous !


Contactez-nous